top of page
  • Photo du rédacteurJulien

Un bon courtier fait toute la différence !

On le sait, on nous le rabâche à longueur de journée : le marché est tendu, et quand malgré les prix élevés on a un coup de coeur et qu’on veut faire une offre au prix, on est mis en compétition face à d’autres dossiers et celui qui aura les meilleures garanties l’emportera. C'est pour cela que c’est extrêmement important, lorsqu’on emprunte et décide d’acheter, d’aller voir un bon courtier.


Plusieurs raisons à cela :

  1. L’accord d’une banque, d’autant plus quand elle n’est pas récente, ne suffit pas forcément

  2. Le courtier mettra en concurrence toutes les banques et obtiendra de meilleurs taux

  3. Il pourra vous soumettre une simulation qui montrera votre situation auprès des agents

Un mauvais courtier peut conduire à des situations catastrophiques

Mes clients étaient des primo-accédants, après une bonne dizaines de visites, enfin le coup de coeur. Nous étions en concurrence avec un autre dossier pour une offre au prix, nous avons donc transmis à l'agent le dossier réalisé par le courtier de ma cliente. L’offre a été acceptée, nous étions tous ravis, ma cliente a rappelé son courtier pour qu’il commence la mise en concurrence, et avoir un peu plus d’informations pour obtenir son prêt. C’est à ce moment que nous avons découvert que le courtier leur avait transmis leur somme maximum d’endettement, cependant il avait “oublié” de leur donner en plus des mensualités à rembourser : les mensualités d’assurance (lesquelles sont pourtant autant à prendre en compte).

Et, oui pour exemple, lorsqu’il emprunte à 1,3% sur 20 ans, il aura en fait, assurance comprise, un taux autour de 2,5%, et encore si il n’a pas de problème de santé. Résultat des courses, la cliente se rend compte qu’elle ne veut pas “manger des pâtes tous les jours”, se rétracte et pire encore : on part sur des recherches en perdant 10m2 pour respecter le budget, alors qu’elle s’est déjà habituée à ce type d’appartement. Redémarrage difficile…

Autre exemple

Un de mes clients a eu un coup de coeur pour un appartement, son budget initial était de 750 000 euros, il n’avait pas encore vu de courtier, avait consulté sa banque il y a un an. Pour faire l’offre on devait avoir un dossier validé, je l’ai donc envoyé chez un courtier de confiance, pour qu’il valide son dossier auprès de l’agent. Mon client m’appelle après le rendez-vous : en fait Marion, je crois qu’on va changer de projet, en fait notre capacité est de 900 000 euros. Évidemment on n’a pas fait l’offre et on a redémarré la recherche en augmentant les m2.

Morale de l’histoire

On demande maintenant à nos clients de faire valider leur financement par un courtier ou une banque pour avoir de bonnes surprises et en éviter de mauvaises mais surtout, être prêts à dégainer.

2 vues0 commentaire

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page